Les découvertes d’une nouvelle étude pourraient aider à expliquer le syndrome de mort subite du nourrisson

Une nouvelle étude offre de nouveaux indices pour résoudre le mystère médical du syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN), qui cause plus de 1 000 décès de nourrissons par an aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

L’étude, dirigée par des chercheurs australiens et publiée cette semaine dans la revue médicale eBioMedicine, a révélé que les bébés décédés des suites du SMSN avaient des niveaux inférieurs d’une enzyme connue sous le nom de butyrylcholinestérase (BChE).

On pense que l’enzyme non identifiée auparavant est impliquée dans les voies cérébrales qui poussent une personne à respirer, selon le correspondant médical en chef d’ABC News, le Dr Jennifer Ashton, OBGYN certifiée par le conseil d’administration.

“Potentiellement, cela représenterait une cible d’intervention”, a déclaré Ashton vendredi sur “Good Morning America”. “Si vous pouviez dépister les bébés et découvrir qu’ils avaient un faible niveau d’enzymes, vous pourriez potentiellement améliorer cela.”

Actuellement, il n’existe aucune méthode pour connaître le risque de SMSN d’un nourrisson, qui est défini comme la mort inexpliquée d’un bébé de moins d’un an. Dans la plupart des cas, un décès par SMSN survient pendant qu’un bébé dort.

En raison du risque de SMSN, les experts médicaux, y compris l’American Academy of Pediatrics (AAP), recommandent que les parents et les soignants placent les nourrissons pour dormir sur le dos, pratiquent le partage de chambre sans partage de lit, évitent tout objet mou ou literie dans un la zone de sommeil du bébé et n’utilisez que des surfaces de sommeil fermes telles qu’un lit d’enfant, un moïse ou un pack-and-play.

L’AAP propose ces recommandations supplémentaires en matière de sécurité du sommeil pour les bébés :

1. Jusqu’à leur premier anniversaire, les bébés doivent dormir sur le dos pendant toutes les heures de sommeil—pour les siestes et la nuit. “Nous savons que les bébés qui dorment sur le dos sont beaucoup moins susceptibles de mourir du SMSN que les bébés qui dorment sur le ventre ou sur le côté. Le problème avec la position latérale est que le bébé peut rouler plus facilement sur le ventre. Certains parents craignent que les bébés s’étouffera lorsqu’il sera sur le dos, mais l’anatomie des voies respiratoires du bébé et le réflexe nauséeux empêcheront que cela se produise. Même les bébés souffrant de reflux gastro-œsophagien (RGO) devraient dormir sur le dos.

2. Utilisez une surface de sommeil ferme. “Un lit d’enfant, un berceau, un lit d’enfant portable ou une cour de récréation qui répond aux normes de sécurité de la Commission de sécurité des produits de consommation (CPSC) est recommandé, ainsi qu’un matelas ferme et ajusté et un drap-housse conçu pour ce produit particulier. Rien d’autre ne doit être dans le berceau, sauf pour le bébé. Une surface ferme est une surface dure ; elle ne doit pas s’enfoncer lorsque le bébé est allongé dessus. Des traverses de chevet qui répondent aux normes de sécurité de la CPSC peuvent être une option, mais aucune étude publiée n’a examiné la sécurité de ces produits. De plus, certains matelas et surfaces de couchage pour berceaux sont annoncés pour réduire le risque de SMSN. Rien ne prouve que cela soit vrai, mais les parents peuvent utiliser ces produits s’ils répondent aux normes de sécurité CPSC.

3. Gardez la zone de sommeil de bébé dans la même pièce où vous dormez pendant les 6 premiers mois ou, idéalement, pendant la première année. “Placez le berceau, le berceau, le berceau portable ou la cour de récréation de votre bébé dans votre chambre, près de votre lit. L’AAP recommande le partage de la chambre car il peut réduire le risque de SMSN jusqu’à 50 % et est beaucoup plus sûr que le partage du lit. De plus, le partage de chambre vous permettra de nourrir, de réconforter et de surveiller plus facilement votre bébé.”

4. N’amenez votre bébé dans votre lit que pour le nourrir ou le réconforter. “Replacez votre bébé dans son propre espace de sommeil lorsque vous êtes prêt à vous endormir. S’il y a une possibilité que vous vous endormiez, assurez-vous qu’il n’y a pas d’oreillers, de draps, de couvertures ou de tout autre article qui pourrait couvrir le visage, la tête et le cou de votre bébé, ou surchauffer votre bébé. Dès que vous vous réveillez, assurez-vous de déplacer le bébé dans son propre lit… Le partage du lit n’est pas recommandé pour les bébés.

5. Ne placez jamais votre bébé pour dormir sur un canapé, un canapé ou un fauteuil. “C’est un endroit extrêmement dangereux pour votre bébé pour dormir.”

6. Gardez les objets mous, la literie lâche et d’autres articles hors de la zone de sommeil du bébé. “Il s’agit notamment d’oreillers, de couettes, d’édredons, de peaux de mouton, de couvertures, de jouets, de coussinets pour pare-chocs ou de produits similaires qui se fixent aux lattes ou aux côtés du berceau. Si vous craignez que votre bébé ne refroidisse, vous pouvez utiliser des vêtements de nuit pour bébé, comme une couverture portable. . En général, votre bébé doit être habillé avec seulement une couche de plus que vous ne portez.

7. Emmaillotez votre bébé en toute sécurité. “Cependant, assurez-vous que le bébé est toujours sur le dos lorsqu’il est emmailloté. L’emmaillotage ne doit pas être trop serré ou empêcher le bébé de respirer ou de bouger ses hanches. Lorsque votre bébé a l’air d’être essaie de te retourner, tu devrais arrêter de t’emmailloter.”

8. Essayez de donner une tétine à l’heure de la sieste et au coucher. “Cela aide à réduire le risque de SMSN, même s’il tombe après que le bébé soit endormi. Si vous allaitez, attendez que l’allaitement se passe bien avant d’offrir une tétine. Cela prend généralement 2-3 semaines. Si vous n’allaitez pas votre bébé, vous pouvez démarrer la tétine quand vous le souhaitez. Ce n’est pas grave si votre bébé ne veut pas de tétine. Vous pouvez réessayer plus tard, mais certains bébés ne les aiment tout simplement pas. Si la tétine tombe après que votre bébé se soit endormi , vous n’avez pas à le remettre.”

Leave a Comment