Uber va réduire ses coûts et traiter l’embauche comme un “privilège”: e-mail du PDG

Uber réduira ses dépenses et se concentrera sur le fait de devenir une entreprise plus légère pour faire face à un “changement sismique” dans le sentiment des investisseurs, a déclaré le PDG Dara Khosrowshahi aux employés dans un e-mail obtenu par CNBC.

“Après les bénéfices, j’ai passé plusieurs jours à rencontrer des investisseurs à New York et à Boston”, a déclaré Khosrowshahi dans l’e-mail envoyé dimanche soir. “Il est clair que le marché connaît un changement sismique et nous devons réagir en conséquence.”

Les actions technologiques ont fortement chuté par rapport aux sommets de la pandémie de coronavirus, alors que les investisseurs s’inquiètent de la perspective de la fin de l’ère de l’argent bon marché qui a défini un marché haussier historique. Le Nasdaq Composite a enregistré sa cinquième semaine consécutive de baisse la semaine dernière, sa plus longue séquence hebdomadaire de défaites depuis 2012.

Pour faire face au changement de climat économique, Uber réduira les dépenses de marketing et d’incitations et traitera l’embauche comme un “privilège”, a déclaré Khosrowshahi.

“Nous devons nous assurer que l’économie de notre unité fonctionne avant de devenir grande”, a écrit le patron d’Uber. “Les dépenses de marketing et d’incitation les moins efficaces seront retirées.”

“Nous traiterons l’embauche comme un privilège et nous déterminerons délibérément quand et où nous ajoutons des effectifs. Nous serons encore plus intransigeants sur les coûts à tous les niveaux.”

Cela fait du géant du covoiturage la dernière entreprise technologique à avertir d’un ralentissement de l’embauche. Facebook a annoncé la semaine dernière au personnel qu’il arrêterait ou ralentirait le rythme d’ajout de postes de niveau intermédiaire ou supérieur, tandis que Robinhood supprime environ 9% de ses effectifs.

Uber se concentrera désormais sur la rentabilité sur la base des flux de trésorerie disponibles plutôt que sur l’EBITDA ajusté (bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement), a déclaré Khosrowshahi.

“Nous avons fait une tonne de progrès en termes de rentabilité, fixant un objectif de 5 milliards de dollars d’EBITDA ajusté en 2024, mais les objectifs ont changé”, a déclaré Khosrowshahi. “Maintenant, il s’agit de flux de trésorerie disponibles. Nous pouvons (et devrions) y arriver rapidement.”

Les revenus d’Uber ont plus que doublé pour atteindre 6,9 ​​milliards de dollars au premier trimestre, la demande pour son activité de manèges ayant rebondi grâce à un assouplissement des restrictions de Covid. L’entreprise s’est fortement appuyée sur son unité de livraison de nourriture Eat pour stimuler les ventes pendant la pandémie.

Pourtant, Uber a également enregistré une perte de 5,9 milliards de dollars au cours de la période, citant une chute de ses investissements en actions.

“Nous desservons des marchés de plusieurs billions de dollars, mais la taille du marché n’a pas d’importance si elle ne se traduit pas par des bénéfices”, a-t-il déclaré.

Bien que les investisseurs soient “satisfaits” de la croissance d’Uber Eats à la suite de la pandémie, le segment “devrait croître encore plus rapidement”, a déclaré Khosrowshahi. Il a ajouté que l’activité de fret de l’entreprise est une opportunité de croissance qui “doit devenir encore plus grande”.

Il a terminé la note par un appel de ralliement au personnel : “Rendons-le légendaire. ALLEZ-Y !”

Lisez la lettre complète ci-dessous:

L’équipe Uber —

Après mes gains, j’ai passé plusieurs jours à rencontrer des investisseurs à New York et à Boston. Il est clair que le marché connaît un changement sismique et nous devons réagir en conséquence. Mes réunions ont été super clarifiantes et je voulais partager quelques réflexions avec vous tous. En les lisant, n’oubliez pas que même si les investisseurs ne dirigent pas l’entreprise, ils en sont propriétaires et ils nous ont confié la bonne gestion de celle-ci. Nous pouvons définir la stratégie et prendre les décisions, mais nous devons le faire d’une manière qui sert en fin de compte nos actionnaires et leurs intérêts à long terme.

1. En période d’incertitude, les investisseurs recherchent la sécurité. Ils reconnaissent que nous sommes le leader à l’échelle dans nos catégories, mais ils ne savent pas combien cela vaut. En canalisant Jerry Maguire, nous devons leur montrer l’argent. Nous avons fait une tonne de progrès en termes de rentabilité, fixant un objectif de 5 milliards de dollars d’EBITDA ajusté en 2024, mais les objectifs ont changé. Il s’agit maintenant de flux de trésorerie disponibles. Nous pouvons (et devons) y arriver rapidement. Il y aura des entreprises qui mettent la tête dans le sable et tardent à pivoter. La dure vérité est que beaucoup d’entre eux ne survivront pas. L’employé moyen d’Uber a à peine plus de 30 ans, ce qui signifie que vous avez passé votre carrière dans une longue course haussière sans précédent. Cette prochaine période sera différente et nécessitera une approche différente. Rassurez-vous, nous n’allons pas nous mettre la tête dans le sable. Nous nous rencontrerons à l’instant.

2. Les investisseurs comprennent enfin que nous sommes un animal complètement différent de Lyft et des autres plateformes réservées au covoiturage. Ils sont incroyablement enthousiasmés par le rythme de notre innovation, la rapidité avec laquelle nous rebondissons et les énormes opportunités de croissance comme Hailables et Taxi. Alors qu’ils reconnaissent que nous gagnons, ils ne connaissent pas encore la “taille du prix”. Leurs questions vont de la suivante : “Est-ce que quelqu’un d’autre que vous a gagné de l’argent dans le transport à la demande ?” à “Le covoiturage existe depuis un certain temps, pourquoi personne d’autre n’est rentable ?” Ils voient à quel point le TAM est grand, ils ne comprennent tout simplement pas comment cela se traduit par des bénéfices importants et des flux de trésorerie disponibles. Nous devons leur montrer.

3. Les investisseurs sont satisfaits de la croissance de Delivery à la suite de la pandémie et constatent que nous avons obtenu de meilleurs résultats que de nombreux autres gagnants de la pandémie. Je dois admettre que cela a été un peu une surprise pour moi car je crois fermement que Delivery devrait croître encore plus rapidement. Les principales questions étaient : “Est-ce que la livraison est une bonne affaire et pourquoi ?” et “Que se passe-t-il si nous entrons en récession ?” Nous devons répondre à ces deux questions avec des résultats indéniablement solides.

4. Les investisseurs qui ont posé des questions sur le fret adorent le fret. Cependant, moins de 10% d’entre eux ont posé des questions à ce sujet. Le fret doit devenir encore plus gros pour que les investisseurs reconnaissent sa valeur et l’aiment autant que moi.

5. Rencontrer le moment signifie faire des compromis. Le taux de rendement minimal de nos investissements a augmenté, ce qui signifie que certaines initiatives nécessitant des capitaux importants seront ralenties. Nous devons nous assurer que l’économie de notre unité fonctionne avant d’aller plus loin. Les dépenses de marketing et d’incitation les moins efficaces seront retirées. Nous traiterons l’embauche comme un privilège et déterminerons délibérément quand et où nous ajouterons des effectifs. Nous serons encore plus intransigeants sur les coûts à tous les niveaux.

6. Nous avons commencé à démontrer la puissance de la plateforme, qui est un avantage structurel qui nous distingue. Comme vous le savez, notre stratégie ici est simple : attirer les consommateurs sur Mobility ou Delivery, les encourager à essayer l’autre et lier le tout avec un programme d’adhésion convaincant. L’avantage ici est évident, mais nous devons montrer la valeur de la plate-forme en dollars réels. Nous servons des marchés de plusieurs billions de dollars, mais la taille du marché n’a pas d’importance si elle ne se traduit pas par des bénéfices.

7. Nous devons faire tout ce qui précède tout en continuant à offrir une expérience exceptionnelle et différenciée aux consommateurs et aux salariés. Que quelqu’un réserve des trajets pour un voyage d’été avec des amis ou qu’un nouveau parent compte sur Uber Eats pour tout, de l’épicerie au dîner et aux couches, c’est à nous de rendre chaque interaction excellente. Il en va de même pour quiconque vient chez Uber pour gagner de l’argent. Nous avons réagi à la pandémie en devenant centrés sur les revenus d’une manière que nous n’avions jamais été auparavant. Nous innovons pour les salariés, réfléchissons profondément à leur expérience et nous nous mettons à leur place, littéralement, en conduisant, livrant et achetant nous-mêmes. En raison de centaines d’améliorations dans ce domaine, les personnes qui souhaitent gagner de l’argent de manière flexible se tournent désormais vers Uber en premier, où elles bénéficient de notre envergure, de notre diversification et de notre engagement à les traiter avec respect.

Je n’ai jamais été aussi sûr que nous gagnerons. Mais cela va exiger le meilleur de notre ADN : agitation, courage et innovation qui définit les catégories. À certains endroits, nous devrons reculer pour sprinter devant. Il faudra absolument faire plus avec moins. Ce ne sera pas facile, mais ce sera épique. Rappelez-vous qui nous sommes. Nous sommes Uber, une entreprise unique en son genre qui est devenue un verbe et a changé le monde pour toujours. Écrivons le prochain chapitre de notre histoire, en travaillant ensemble en tant que #OneUber, et rendons-le légendaire.

VA LE CHERCHER!

Bon

Leave a Comment