Un expert en santé de l’obésité affirme que les offres de repas devraient être interdites dans les supermarchés

Un expert en obésité a déclaré que les offres de repas dans les supermarchés devraient être «illégales».

Le Dr Donal O’Shea, responsable clinique du Health Service Executive (HSE), a fait les commentaires sur The Pat Kenny Show mercredi 11 mai et a suggéré que le personnel du magasin soit «formé» pour essayer de vendre des collations aux clients.

O’Shea a exhorté le public à être «super conscient» des tactiques des supermarchés pour essayer d’inciter les clients à acheter plus.

O’Shea parlait du récent avertissement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) selon lequel l’obésité a atteint des “proportions épidémiques” dans toute l’Europe.

Un expert en obésité a déclaré que les offres de repas dans les supermarchés devraient être «illégales». Crédit : Alamy

Au cours de l’émission, Kenny a noté qu’un auditeur avait déclaré qu’un sandwich et une boisson non alcoolisée dans leur supermarché local coûtaient 4,55 € (3,80 £), mais en ajoutant un paquet de chips à leur achat, ce prix tombait à 3,99 € (3,40 £). ).

Selon JOE, O’Shea a répondu : « Littéralement, cela devrait être illégal. Les gens qui travaillent dans les supermarchés – les travailleurs des supermarchés et des stations-service – sont formés pour proposer cette offre spéciale. »

Il a ajouté: “Et 70% des gens diront non la première fois, mais si la personne derrière le comptoir dit” eh bien, êtes-vous sûr, c’est une bonne offre “. Ensuite, 30% supplémentaires diront” ah ouais, continuez “. ”

O’Shea a poursuivi: “Ils sont en fait formés parce que l’industrie a les statistiques et ils savent comment inciter et ils savent comment promouvoir la consommation. Nous devons juste en être très conscients et essayer d’y résister.”

L’OMS a publié un rapport majeur au début du mois qui a révélé que l’obésité est responsable de 200 000 cas de cancer et de 1,2 million de décès par an en Europe.

L'OMS a révélé que l'obésité est responsable de 200 000 cas de cancer en Europe.  Crédit : Alamy
L’OMS a révélé que l’obésité est responsable de 200 000 cas de cancer en Europe. Crédit : Alamy

L’étude de l’OMS a également révélé qu’aucun pays n’était sur la bonne voie pour atteindre l’objectif des maladies non transmissibles (MNT) d’arrêter la montée de l’obésité d’ici 2025.

Le rapport note : “De manière alarmante, il y a eu des augmentations constantes de la prévalence du surpoids et de l’obésité dans la région européenne de l’OMS et aucun État membre n’est sur la bonne voie pour atteindre l’objectif d’arrêter la hausse de l’obésité d’ici 2025”.

Il poursuit : « Dans la région européenne de l’OMS, l’obésité est susceptible d’être directement responsable d’au moins 200 000 nouveaux cas de cancer par an, et ce chiffre devrait augmenter dans les décennies à venir.

“Pour certains pays de la région, on prévoit que l’obésité dépassera le tabagisme en tant que principal facteur de risque de cancer évitable.”

À propos du rapport, O’Shea a déclaré: «Nous commençons à voir l’impact des restrictions de Covid-19 sur les schémas de poids chez les jeunes.

« Nous avons une sorte de séparation des populations. Environ 2% de la population est en super forme, a des abdos et un corps à tomber par terre.

“Et le reste d’entre nous sommes tombés dans ce qui est maintenant 65% d’adultes en surpoids ou obèses et malheureusement les statistiques de l’enfance ne se sont pas améliorées.”

Leave a Comment